Dos à la route le plus longtemps possible

Que signifie faire voyager votre enfant dos à la route le plus longtemps possible ? Que signifie l’expression dos à la route ?

Dos à la route signifie que votre enfant est installé dans un siège qui pose son regard vers l’arrière du véhicule et non vers la route. Lorsque nous, adultes, sommes assis sur nos sièges, même attachés avec la ceinture de sécurité, et que la voiture freine très violemment : notre corps est projeté vers l’avant de la voiture. Heureusement que nous portons nos ceintures de sécurité qui nous empêchent d’être expulsés de nos sièges.

Pour un jeune enfant ou un bébé, imaginez qu’il soit assis dans le même sens qu’un adulte. Son corps sera certes retenu grâce aux harnais ou grâce à la ceinture, mais, aussi efficace que soit cette retenue, elle risque de causer des dégâts, certes moins graves que si votre enfant n’avait pas été attaché, mais en réalité, les blessures de votre enfant, seront presque tout aussi graves.

En effet, un jeune enfant ou un bébé, possède un tonus musculaire inférieur à celui d’un adulte. Lorsqu’un jeune enfant ou un bébé est installé dans un siège face à la route, il est certes attaché, nous le pensons protégé, mais en réalité, lorsque l’impact a lieu : la force cinétique est si forte qu’il est projeté en avant. Mais retenu par une ceinture, son corps qui est certes plaqué dans le fond de son siège avant le choc, va avec la force de l’impact se projeter, se plier : sa tête n’est pas maintenue dans le fond du siège ni ses bras : sa tête va donc se retrouver projetée en avant, déambulée du reste de son corps qui reste plaqué contre la ceinture. Sa tête qui est si lourde proportionnellement au reste de son corps pour son petit âge, qui manque de retenue, entraîne la nuque et la moelle épinière, et alors, celle-ci va subir un choc gigantesque, être secouée, étirée, ou même fatalement être brisée. Dans le pire des cas, le crâne d’un petit enfant, ou d’un bébé peut littéralement se détacher de son épine dorsale par la force d’un accident. Autrement dit, cela revient à une décapitation interne. L’issue est fatale : paralysie à vie ou mort instantanée. La force d’un choc lors d’un accident face à la route peut étendre la moelle épinière de 5 centimètres. Or la moelle épinière peut se briser dès 0.60cm d’étirement.

Au contraire, dans un siège installé dos à la route (vue vers le pare-brise arrière), la répartition de la force cinétique ne sera plus la même, car le corps du bébé tout entier et sa tête puis sa nuque, seront calés dans le fond du siège. La tête, la nuque, l’épine dorsale restent parfaitement alignées dans un siège dos à la route lors d’un impact frontal. La moelle épinière ne se trouve donc pas en danger d’être étirée ou brisée.

Les études ont démontrées que les enfants installés dans des sièges face à la route avaient 4 fois plus de chances d’être blessés dans des accidents à choc latéral. Sources MSNBC

« Plus longtemps un enfant restera installé dos à la route, meilleure sera la protection de sa moelle épinière en cas d’accident. » Joe Colella, SAFE KIDS

Placer un enfant face à la route, n’est pas obligatoire, ce n’est même pas recommandé. Vous augmentez significativement les risques de blessures sérieuses en le plaçant ainsi. L’AAP (american academy of pediatrics) recommande l’utilisation du rear-facing aussi longtemps que possible : tant que le haut de la tête ne dépasse pas du dossier du siège. L’Injury prevention (en 2007) a démontré que les sièges dos à la route étaient toujours 5 fois plus sûr que n’importe quel siège face à la route.

Quelques pays européens, comme la Suède, maintiennent les enfants en dos à la route jusqu’à l’âge de 4 ans et ou le poids de 25 kilos.

Une nouvelle loi européenne entrera en application dès 2012 afin de rendre obligatoire le transport des enfants de moins 15 mois en position dos à la route.

Souvent les parents répondent que dos à la route ils ne voient plus leurs enfants, soit ! L’industrie a créé de très pratiques petit miroir de surveillance, qui permettent aux enfants et aux parents de rester en contact visuel.

Souvent également, les parents s’insurgent sur le fait que mettre des enfants dos à la route aussi longtemps ne doit pas être confortable et dangereux pour leurs jambes, “comment mettent-ils leurs jambes? Ils peuvent se casser une jambe en cas d’accident?” Il faut savoir que les bébés sont enroulés sur eux mêmes dans le ventre de leurs mères, qu’ils naissent très souples et qu’ils ont naturellement le réflexe de se positionner en “grenouille”, c’est à dire en position en tailleur. Ils ne se plaignent donc pas de devoir plier un peu leur jambe lors des transport en voiture. Par ailleurs faîtes-vous la réflexion qu’il vaudrait mieux une jambe cassée, qu’une nuque brisée.

Voilà ce que donne en image un enfant de 3 ans 1/2 dans un siège RF (rear facing),
92cm pour 13.8kg environ :

ou même encore un enfant de bientôt 5 ans, 1m14,5 pour 18.6kilos environ :




Réagir


CAPTCHA