Edito Prefecture du Tarn

Lettre d’info sécurité routière

Tarn – septembre 2013 – n° 13

 

 

Edito

 

On parle sans cesse des personnes qui ont commis des infractions, qui ont causé des accidents, qui ont perdu la vie…

 

On ne parle pas, ou presque pas, de la grande majorité des usagers de la route, soucieux de leur sécurité et de celle des autres.

 

Pourtant, de leur siège bébé dans leur plus tendre enfance jusqu’aux premiers déplacements au volant de leur propre voiture, ils ont sans doute bénéficié des bons exemples et des bons conseils à chaque étape de leur croissance.

 

Cette éducation à la sécurité routière a conditionné leur propre sécurité, leur faculté à anticiper et limiter les risques, pour toute leur vie.

 

En effet, l’éducation a une place très importante dans la prévention du risque routier. Le rôle des parents ou des adultes proches de l’enfant est essentiel car il conditionnera son comportement, sans doute pour de nombreuses années.

 

Nous sommes deux policiers du commissariat d’Albi et nous sommes également intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR) pour la préfecture. Notre métier nous a malheureusement confronté à de nombreux drames de la route et, parmi eux, un accident qui a coûté la vie à une fillette de 4 ans et que nous portons comme un fardeau.

 

Notre réponse à ce drame a été de créer l’association « Ensemble Apprenons la Sécurité Routière 81 » qui s’est donnée pour but d’éduquer les enfants mais aussi leurs parents, voire leurs grands-parents sur le bon usage des dispositifs de retenue à l’intérieur des véhicules.

 

Les études révèlent que 70 % des enfants sont mal attachés ou sont placés dans des dispositifs qui ne correspondent pas à leur morphologie et que, dans l’immense majorité des cas, une utilisation conforme des dispositifs de retenue pour enfants a, ou aurait, minimisé les conséquences traumatiques. Nous devons choisir un siège selon la taille et le poids de l’enfant et non selon son âge ! Ne pas lésiner sur la qualité : un siège usagé, acheté dans un vide grenier ne fera pas l’affaire !

 

Nous agissons à la demande :

- soit dans le cadre de notre travail et notre hiérarchie soutient notre initiative,

- soit dans le cadre personnel au nom de notre association, dans les maternités, les écoles, les entreprises, les centres commerciaux mais aussi auprès des professionnels de santé et de la petite enfance.

 

Avec l’aide financière du programme départemental d’actions en sécurité routière (PDASR) de la préfecture, nous avons du matériel de formation de qualité qui nous a permis en 2012 d’éduquer environ 2 000 personnes de tous les âges.

Nous souhaitons aider chacun à faire les bons gestes et les bons choix pour transporter les enfants en toute sécurité et préserver ainsi leur vie. Une vie si chère…

 

David Genieys, policier, IDSR, président de l’association EASR 81

Alain Déléris, policier, IDSR, secrétaire de l’association EASR 81

 



Réagir


CAPTCHA